Actus

Alterner les alternants pour les secteurs en pénurie de main-d’œuvre.

23 novembre 2021 | Actualités

LE PLAN DE COMPÉTENCES POUR FORMER DE NOUVEAUX SALARIES

Le Premier Ministre Jean CASTEX et Élisabeth BORNE Ministre du Travail ont annoncé le 27 septembre les solutions du « plan de compétences » du Gouvernement.

Il s’agit en fait d’une sorte de plan de formation à l’échelle nationale qui vise à :

  • former de nouveaux salariés dans les filières en pénurie de main d’œuvre.
  • remettre sur le chemin de l’emploi des chômeurs de longue durée.
  • étendre le contrat de professionnalisation au delà des primo accédants à l’emploi.
  • permettre une reconversion également pour des salariés en poste dont l’emploi est menacé.
  • accélérer la reconversion vers des secteurs qui recrutent.

L’IDÉE EST LOUABLE, MAIS A QUI PROFITERA CE DISPOSITIF?

Chaque initiative en faveur de l’emploi est louable pour ne pas subir une critique stérile trop facile. Il faut d’ailleurs souligner que ce dispositif est accompagné d’une prime à l’embauche pouvant aller jusqu’à 8000€ pour un majeur en alternance.

BTP, restauration, services à la personne, milieu hospitalier, voilà des secteurs bien connus pour leur pénurie de main d’œuvre. Mais sont-ils prêts à recruter un sénior? Cela est peut-être moins rédhibitoire dans les secteurs en tension moins cités comme la finance (surtout en compta.), la logistique (surtout des chauffeurs PL ou préparateurs), les RH  (surtout en gestion de la paie) et l’IT (surtout pour les forçats du code) ; rien n’est moins sûr.

L’indemnisation  d’un alternant majeur de plus de 26 ans se cale sur le SMIC. C’est toujours mieux qu’aucun salaire c’est certain, mais c’est insuffisant pour les charges d’un sénior qui accompagne très souvent des enfants étudiants -ou justement alternants-, parents âgés….

Alors, est-ce une piste qui va contribuer à précariser encore un peu plus les candidats séniors?  Est-ce l’idée que tu toucheras forcément en fin de carrière la même chose qu’à tes débuts ou moins….même s’il s’agit d’un investissement car l’idée-force est de se former pour revenir vers l’emploi d’entreprises qui recrutent??

UNE EXCELLENTE PISTE DE RÉFLEXION POUR LES DÉCIDEURS D AUJOURD’HUI

Cela mérite d’être médité en effet. C’est la fin de l’illusion de ceux qui pensent qu’une carrière suit une trajectoire ascendante jusqu’à sa fin.

Pas forcément, si l’on change cela maintenant. Nous invitons ici toutes les Fédérations professionnelles des métiers en tension à nous rejoindre pour établir un vrai plan de recrutement d’emplois pérennes, car 53% des séniors en France sont sans activité.

Alors préparez votre avenir et travaillez votre RSE en luttant contre l’âgisme dès aujourd’hui.