Actus

CELLES QUI EN ONT!

30 mars 2021 | Actualités

CELEBRATION DE L’ÉQUITÉ

Quelle joie de ne pas oublier de célébrer le 8 mars la journée internationale des droits des femmes qui permet de rappeler les valeurs d’équité. Équité de salaire, de traitement de carrière ; bref d’équité tout court qui devrait être une règle immuable quelle que soit la condition, le sexe, la religion, la couleur de peau et l’âge.

Ce qui semble moins normal, c’est qu’il faille encore attirer l’attention sur ces différences et de souligner en écho à la célébration du 8 mars que les entreprises dirigées par les femmes sont plus performantes (ci-dessous deux liens sur le sujet). La vraie équité de traitement, c’est lorsque le sujet n’aura plus besoin d’être défendu…..ou peut-être lorsque que nous pourrons illustrer nos articles par des visuels où le courage sera symbolisé par une alternative aux boules de Noël.

On peut par contre continuer à célébrer, les occasions sont si rares ces 12 derniers mois.

https://www.europe1.fr/societe/pourquoi-les-entreprises-dirigees-par-les-femmes-sont-peu-nombreuses-mais-plus-rentables-4029853

https://www.usinenouvelle.com/editorial/les-femmes-dirigeantes-de-pme-generent-plus-de-rentabilite-que-les-hommes-selon-dunya-bouhacene.N913104

LES FEMMES EN RESPONSABILITÉS SONT CAPABLES DE CHANGER LE MODÈLE

Et pourtant…..

Si aujourd’hui on avance sur le sujet et de manière générale d’une équité de traitement dans tous les domaines, il en reste un face auquel cela ne bouge vraiment pas c’est l’âge.

Pourquoi affiche-t-on avec fierté ses équipes juniors et cache-t-on ses séniors  ; le FAME devient SHAME du jour au lendemain. On parle pourtant de collaborateurs qui contribuent.

Alors que plus de femmes prennent des postes à hautes responsabilités, c’est peut-être grâce à vous lectrices-décideuses que la donne peut changer. Peut-être par une vision novatrice, à plus long terme, qui rappelle l’évidence que chacun dans l’entreprise a été junior, et sera un jour sénior. La bataille de l’égalité dans l’entreprise doit-elle se livrer à nouveau  pour une égalité dans le travail avant 25 ans et après 45 ans….quel que soit son sexe d’ailleurs, car sur ce coup là tout le monde est sur un même pied d’inégalité?

CAR LE SECRET EST SANS DOUTES DE VOIR PLUS LOIN

Pour que l’inclusion par l’emploi devienne une réalité pleine et entière, c’est sans doute par l’action des décideuses que cela peut changer en France.

Le travail de sa politique RSE et du (parfois) fastidieux rapport annuel qui en découle pour les entreprises de 250 salariés+ ne reste qu’une obligation légale parmi tant d’autres. La volonté profonde de s’intéresser à la problématique et de la solutionner est plus forte. La pédagogie c’est plus long, mais les résultats sont meilleurs

Si l’accès aux plus hautes fonctions se féminise enfin et se partagent entre tous, la responsabilité pour une entreprise ou chacun trouve une place se partage aussi.

L’occasion peut-être d’insuffler un vent nouveau?