Actus

CONSOMMATEUR QUINQUA ON T’AIME….HA BON?!

24 février 2021 | Actualités

C’EST QUI QUI ME SOUHAITE MON 50ème ANNIVERSAIRE SI CHALEUREUSEMENT?

Les lecteurs nés après 1970 n’ont pas encore expérimenté les messages « promotionnels » très attrayants que l’on reçoit le jour de son 50ème anniversaire.

Alors quitte à casser le teasing, je force à peine le trait sur les messages qui vous attendent dans votre boite mail le lendemain de cette date si symbolique à plus d’un titre :

  • C’est votre banquier qui sans doute se rappellera d’abord à vous en s’étonnant que vous n’ayez pas encore ouvert un Plan d’Épargne Retraite. Il vous incitera par un mail préprogrammé à ne plus hésiter, car il y a un super produit qui s’appelle le PER et non plus de PERP auquel il faut souscrire urgemment. La perte du dernier « P » vous permet de débloquer cette épargne pour l’achat d’une résidence principale. Alors vraiment, il ne faut plus attendre à votre âge, préparez votre retraite! Oui, eh bien comme le nombre d’années de cotisations ne cesse de s’allonger, on va se détendre, il n’y a pas non plus le feu au lac. Il est marrant notre banquier. D’ailleurs seul l’humour lui reste délégué en local… et c’est toujours sympa de savoir vous n’avez pas changé à nouveau de Conseiller. Le reste se décide ailleurs.
  • Deuxième sollicitation qui fait mal celle-là : c’est une belle proposition d’assurances obsèques. C’est a-b-s-o-l-u-m-e-n-t  véridique. C’est dingue….mais nous on veut vivre, et longtemps si possible. Pas d’intérêt je n’ai pas décidé de mourir tout de suite.
  • Troisième publicité très nouvelle le lendemain de votre anniversaire : vous êtes informé des toutes dernières nouveautés en matière d’incontinence urinaire ; là aussi c’est vrai. Pour avoir travaillé dans les couches, le service est utile, mais de là à communiquer le lendemain de son anniv’ c’est pas terrible. Ils auraient pu attendre quelques jours.
  • Passons sur les anti-rides….à voir les pubs actuelles il semblerait qu’il faille s’en occuper dès l’âge de 19 ans, alors rien de nouveau là dessus.
  • Par contre, en ce qui concerne le suivi de sa carrière sur « maretraite.fr », il faudra attendre encore 5 ans, là vous êtes beaucoup trop jeune pour connaître vos droits. Et oui, les bonnes choses se méritent, il faut savoir attendre. D’abord on gère ses obsèques, ensuite on à le droit de consulter ses droits.

DES ALGORITHMES COMPLÉTEMENT OBSOLÈTES

He?!     On marche sur la tête ou bien?!

Elles sont nombreuses les sociétés qui ne vont pas manquer de nous souhaiter un joyeux anniversaire ; c’est sûr elles le font chaque années. Notre date de naissance est un basique des données récoltées et traitées d’où toute cette sollicitude commerciale. Mais alors ne seraient-ce pas les algorithmes ou plutôt leur paramétrage qui semble obsolète au regard des offres ringardes reçues ce jour là?

A part les fabricants de compléments alimentaires et les géants de l’agroalimentaire qui nous fabriquent des alicaments pour rester en super forme, on peut s’étonner du désert d’offres pertinentes qui s’adressent aux 2 millions d’actifs de 50 ans et + qui ne sont pas encore retraités. Faudra-t-il attendre 15 ans encore pour obtenir la dernière offre super canon : la carte vermeille?

C’est fou et désolant! Les charges familiales ont tendances à s’alléger, et la retraite est encore très lointaine. Pourquoi cette cible commerciale est-elle délaissée ou à minima obtient-elle des offres complètement à côté de la plaque? A l’instar du marché du travail, c’est peut-être (en dehors des marchés spécifiques mentionnés en début d’article) que seule la tranche des 30-45ans travaille, consomme et semble attrayante?

2 MILLIONS DE CONSOMMATEURS DÉLAISSES CELA N’INTÉRESSE PERSONNE?

  • Peut-on enfin avoir une compagnie aérienne à même de marketer son offre pour ce public spécifique loin d’être une niche négligeable? Aujourd’hui ou tu voyages low cost, ou tu prends un crédit sur 20 ans pour la classe business.
  • Peut-on enfin avoir une banque à même d’offrir des produits d’épargne ou des crédits qui tiennent compte de cette tranche de vie et de ses projets encore nombreux?
  • Peut-on enfin espérer disposer d’offres bien-être/cosmétiques ou sportives qui ne nous font pas culpabiliser mais qui permettent d’assumer notre pleine forme?
  • Peut-on disposer d’une prévoyance qui nous considère avec la longue espérance de vie que nous offre la médecine moderne et non pas avec le « reste-à-vivre »?
  • Peut-on espérer revenir dans le match et non pas rester sur la touche….et de l’emploi, et de la consommation!? Les deux sont peut-être intimement corrélés. Encore et toujours des stéréotypes, des préjugés du vu et revu. Le monde veut changer? Allons-y, maintenant.

Il serait bien triste de regrouper les personnes dans leurs activités par âge, sexe, religion ou on ne sait quoi d’autre, c’est le communautarisme dans tout ce qu’il a de négatif. Mais coller avec son marché et cibler son Client, n’est-ce pas simplement du marketing? Alors certains pensent bien le faire (toujours les protections contre l’incontinence)….mais ce n’est pas cela que nous attendons. Le concept du « panier de la ménagère de 50ans » est ringard, obsolète, dépassé…..aujourd’hui les quinquas sont dynamiques, actifs et consommateurs.

Nous sommes donc 2 millions à rester à l’écoute de vos meilleures propositions…..selon une expression très convenue, la liste ci-dessus n’est pas exhaustive.

Notre projet est sociétal ET économique :

Alors si vous cherchez à développer vos parts de marché en réponse à cette cible de 2 millions de consomm’acteurs, contactez-nous.

Vous travaillez votre politique RSE et êtes soucieux de votre marque employeur? Parlons-en.

Tout est à construire.