Actus

LES VIEUX SONT NULS EN INFORMATIQUE ET EN ANGLAIS

22 octobre 2020 | Actualités

CERTAINS SONT NÉS AVEC LE NUMÉRIQUE…LES AUTRES APPRENNENT.

Si les générations Y et suivantes sont nées avec les outils informatiques,  lequel d’entre vous est aujourd’hui incapable de surfer sur le net, écrire un mail …ou incapable de remplir sa déclaration d’impôts en ligne ?

Les formations sur le pack office sont nombreuses, et si vous disposez du temps lié à une perte d’emploi, utilisez votre CPF pour vous former. L’idéal étant de ne pas attendre d’avoir perdu son emploi pour le faire. En tout cas ne rougissez pas ! En effet, j’ai souvenir que la formation la plus demandée au sein des entreprises que j’ai dirigées, est une formation Excel…toutes générations confondues, et surtout pour les plus jeunes qui reconnaissent peut-être plus facilement leurs lacunes. Mais, à part si vous travaillez au contrôle de gestion ou en finances, on ne vous demandera que rarement un tableau croisé dynamique dans votre quotidien, mais on appréciera que vous sachiez utiliser un fichier excel, présenter un tableau synthétique avec quelques formules de calculs. Il en est de même pour l’utilisation de PowerPoint qui est très intuitif, pour peu que l’on puisse découvrir l’outil. Alors si vous n’êtes pas totalement hermétique aux outils numériques, faites en sorte de balayer cette objection en vous formant.

EN L’ANGLAIS ALORS?

Il en est de même avec de la fameuse phrase « anglais courant exigé » qui se trouve aujourd’hui sur une immense majorité d’annonces, même si la pratique réelle de l’anglais ne se traduira que par quelques mails du Siège monde, « forwardés » (ha ha , l’anglais est partout) par la Direction Générale et qui arrivera  jusqu’à vous. Il est tout aussi vrai que les candidats expérimentés se retrouvant lors d’un entretien d’embauche où la mention « anglais courant exigé » ne se préparent souvent que très mal. En effet, lorsque le recruteur (qui souvent dispose souvent lui-même d’un niveau très approximatif) bascule sur quelques questions dans la langue de Shakespeare, c’est la panique à bord. A part si vous postulez à un job d’expat. quelques phrases bien  préparées – même malgré un accent terrible- feront souvent l’affaire plutôt que de balbutier en rougissant « je n’ai pas pratiqué depuis longtemps, mais vous savez, j’étais très bon au lycée… ».

Il existe des outils en ligne pour apprendre, des podcasts divers ainsi que des chaînes d’information pour dépoussiérer votre anglais. Et pour aller plus loin, adressez-vous à un professionnel de la formation. Je vous recommande « Version Originale ». Ils sont au top et votre compte C.P.F. sert à cela. https://voriginale.fr/

Ne craignez pas de ne pas cocher toutes les cases, mais pour le moins préparez-vous. Vous avez tant d’autres points de force sur lesquels vous appuyer. Ne pas se préparer, c’est renforcer les clichés liés aux candidats très expérimentés.

En tout cas il était super l’AMSTRAD CPC 464!