Actus

Solution #4 agir sur ce dont le monde à besoin.

6 mai 2021 | Actualités

COMMENT METTRE MES DESIDERATA PROFESSIONNELS EN ADÉQUATION AVEC LES ATTENTES DE LA SOCIÉTÉ?

Après avoir dressé une belle feuille de route toute asiatique sur la bonne démarche pour retrouver un emploi, il va falloir se confronter à l’éternelle question de l’offre et de la demande.

https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=les+m%C3%A9tiers+qui+recrutent

En effet, il n’est pas évident que votre passion et vos compétences pour la culture du chanvre récréatif (Cannabis sativa L.) réponde à une attente sociétale, quoique. Les débouchés existent certes, mais pas d’un point de vue légal ; alors faut-il vraiment persévérer dans cette voie qui vous passionne si vous devez en vivre (légalement)?

Il est clair que ce dernier volet calqué sur l’IKIGAI casse un peu l’ambiance sur une démarche simple de retour à l’emploi pour un sénior. On parle du travail où vous vous épanouissez, qui vous rémunère décemment en valorisant vos compétences….malheureusement dans un monde qui n’attend pas que vous. Et pourtant.

DÉCRYPTER LES VOCABLES DANS L AIR DU TEMPS POUR COLLER A SON MARCHE

Vous êtes maintenant incollable (grâce à embauche-un-vieux.com bien sûr) sur la mise en avant de votre savoir faire et le marketing de votre profil sur les réseaux sociaux. Alors décryptez les vocables dans le vent pour postuler efficacement et que cela colle. Allez on vous aide encore un peu avec notre exemple d’un passionné de macramé* qui veut en faire son métier.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Macram%C3%A9

On y va avec tous les poncifs que-l’on-entend-partout-tellement-ils-sont-beaux-et-pleins-de-sens :

« Co-construction » : particulièrement tendance,  car on ne sait plus rien construire seul aujourd’hui. Alors si vous êtes le dieu ou la déesse du macramé pourquoi ne pas « co-construire » votre offre avec un fabricant en recherche de débouchés pour son fil? En tant que salarié ou comme indépendant. Prenez les contacts.

« Participatif » : un incontournable car celui qui ne participe pas aujourd’hui est forcément mis au ban de la société. Il convient impérativement dans ce cas de présenter votre profil comme une évidence dans le cadre d’un projet collectif : montez une école, créez un concours, un festival…on parle toujours de macramé bien entendu.

« Structurant » : évidemment ; les fils utilisés dans votre passion ne constituent-t-ils pas un élément déterminant pour structurer la filière du coton, de la laine….? C’est une évidence.

« Résilient » : en voilà un dont on ne peux plus passer à côté mais tellement utilisé à tort et  travers qu’il nous a semblé utile de redonner la définition. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9silience_(psychologie) Rien de tel que votre activité préférée (nous parlons toujours du macramé, certains se sont perdus en route) pour démontrer une vraie résilience face aux évènements du quotidien. Dans sa définition littérale on n’oublie pas que cela signifie « résister aux chocs ». La création d’un macramé très résistant aux chocs trouvera son public sur le site de La Redoute où sur Amazon. C’est un peu tiré par les cheveux, mais pas évident de rendre son produit forcément résilient ; les pros du macramé sauront valoriser le concept.

« Eco-responsable » : si c’est bio c’est encore mieux! Alors là, vous êtes pile poil dedans avec votre macramé en laine de lama (élevé en France bien entendu) ; rien à rajouter sauf peut-être si en plus vous prenez une matière première recyclée issue d’un chantier d’insertion : là c’est vraiment top, vous cochez toutes les cases.

Il reste à évoquer  le fameux et plus récent « économie circulaire » sans lequel le monde ne tourne plus rond, ben oui circulaire. Une mise en avant de votre futur partenariat avec un collecteur de déchets ne vous rendra que plus pro et donnera une crédibilité environnementale à votre projet lié au macramé plus qu’à aucun autre.

…..liste non exhaustive….

TROUVER L HARMONIE ENTRE SES ENVIES, SES SAVOIRS ET SON MARCHE

Tous les termes énumérés ci-dessus peuvent agacer à force de les voir partout. Ne pas en tenir compte c’est ne plus coller avec son temps et passer à côté d’opportunités pour de simples inadéquations de langages. Faire du beau macramé c’est bien, , bien le dire c’est mieux, le faire-savoir à ceux qui vont devenir fans sans le savoir, là c’est parfait.

L’exemple utilisé ici est parmi les plus décalé que nous ayons trouvé -bien que très noble-, alors imaginez sa transposition sur un métier plus conventionnel ou sur des compétences rares. L’essence de ce dernier article de notre quadriptyque n’est pas de vendre un quelconque pipeau à votre futur employeur, partenaire ou client, mais bien de valoriser votre profil, vos envies, vos compétences et vos attentes à celles du marché que vous visez. Vous avez tant à dire, alors dites-le haut et fort, de manière limpide, et dites-le là où cela s’entend!

La sortie de crise COVID est le moment idéal pour le faire.

1 VIEUX : 4 SOLUTIONS POUR REBONDIR

  • s’interroger sur ce que vous aimez
  • connaître ce en quoi vous êtes doués
  • choisir ce pour quoi vous allez être payés.
  • agir sur ce dont le monde a besoin.