Actus

UN VACCIN 100%FRANÇAIS!!! ….POUR UN MAL 100% FRANÇAIS : 1ère INJECTION.

4 février 2021 | Actualités

DOSE N°1 : CHANGER LE RAPPORT A L’EMPLOI PAR UN MODÈLE PLUS UTOPISTE, PLUS HYBRIDE MAIS PEUT-ÊTRE PLUS EFFICACE.

Le département de la Gironde a organisé une table ronde et qui s’est déroulée le mercredi 3 février 2021 sur le thème : INVENTER DES SOLIDARITÉS NOUVELLES, L’ESS AU SERVICE DE LA RÉPUBLIQUE.

Jérome SADDIER (Président de l’ESS France- Avise et Crédit Coopératif) rend ses lettres de noblesse au mot « utopie ». Il a rappelé que celle-ci a permis de créer et mettre en œuvre de grands projets possibles, là où la seule raison économique aurait été un frein. Monsieur SADDIER a précisé que bon nombre d’entreprises de l’ESS sont particulièrement compétitives sur des marchés bataillés. Leur principale différence par rapport à des entreprises dites « classiques » est que leur gouvernance induit une implication de ses actionnaires et exclut la seule spéculation.

Gabrielle HALPERN, Docteur en philosophie et auteur du Livre  » Tous Centaures : Eloge de l’hybridation » (Essai broché -février 2020) est intervenue pour partager sur ce que nous étiquetions hier comme certain, et qui devient de plus en plus mêlé. Cette mutation est à  l’image du téléphone portable qui ne sert plus aujourd’hui qu’à téléphoner ; cela s’applique à tant d’autres modèles, dont les entreprises.

Le Directeur de Cabinet de Madame le Secrétaire d’Etat  à l’ESS Mme Olivia GREGOIRE, -Monsieur Pierre Alain SARTHOU- s’est montré optimiste quant aux moyens mis en œuvre pour accompagner le développement de l’ESS. Il a en effet présenté la possibilité de candidater à des appels à projets relevant du sujet. Simple utopie (encore) pour qui veut se confronter à la lourdeur administrative, ou volonté forte? Partons du principe que c’est une forte volonté, car nous parlons de l’essence même de ce Secrétariat rattaché au Ministère de l’Économie….mais gageons que l’apparente complexité d’accès à ces fonds ne rebute pas les plus combatifs.

Nous sommes loin d’être des utopistes par nature et formation car nous venons du monde de l’entreprise avec ses lois du marché. Toutefois, ces interventions laissent à penser que l’on peut rêver à des lendemains meilleurs, plus « créatifs » dans nos modèles économiques…..avec de l’imagination, des convictions, et alors pourquoi pas un brin d’utopie. La performance économique de l’entreprise ne passe pas par de bons sentiments solidaires, mais par des équipes efficaces car plurielles. Il y a des gens très compétents, efficaces et très créatifs au-delà de 40ans. Mais si, mais si!

Voilà en tout cas une approche intéressante pour changer ce regard très français sur les préjugés à l’embauche. Notre message aujourd’hui vise à commencer une cure en 3 injections pour changer nos habitudes de tout vouloir catégoriser, segmenter et mettre des cases à chaque moment de notre vie professionnelle. Elle ne se construit pas qu’entre 30 et 40 ans ; génération d’ailleurs qui s’épuise et qui a du gérer la difficulté de trouver un premier travail. Faudra-t-il qu’elle ait également à se justifier en fin de carrière?

Changer le modèle et les mentalités est toujours complexe. Il faut alors un remède de cheval, différent par rapport à ce que nous connaissons aujourd’hui, pour permettre à tous d’être enfin acteur tout au long de sa vie professionnelle.

Avec une seringue rose ça fait sans aucun doute moins mal.

Osez changer cela avec nous, osez l’esprit jeune…..embauchez un vieux!